v2.2.8 (2209)

HSS - Cours - HSS431 : Peut-on encore aimer la démocratie?

Domaine > Humanité et sciences sociales.

Descriptif

HSS431 - Peut-on aimer la démocratie ? (2016-2017)


COUR UNIQUE POUR TOUTE LA PROMOTION 2018

Nous vivons un étrange paradoxe : tout le monde, ou presque, se déclare aujourd’hui « démocrate » et pourtant la politique fait l’objet d’une désaffection à peu près généralisée. La crise de la représentation, la défiance à l’égard de l’expertise, la conviction que la politique est incapable de transformer la société sont autant de signes de désarroi. Et pourtant, nos sociétés réaffirment, plus que jamais, leurs croyances démocratiques. Faut-il en conclure qu’au moment même où elle triomphe dans les esprits et les discours, la démocratie est condamnée au désamour ?
Les critiques de la démocratie ne sont pas nouvelles. Platon, déjà, s’en prenait à un régime politique qui consacre l’opinion plutôt que le savoir et flatte les désirs irrationnels de cette « grosse bête » qu’est le peuple. La démocratie marquerait le triomphe de la démagogie et de l’ignorance. Plutôt que de faire l’histoire des refus de la démocratie, ce cours propose d’en étudier les constantes : critique de l’opinion au nom de la raison, crainte des masses, rejet de l’égalité... On se posera les questions suivantes : qu’est-ce qui rend, chez tant de philosophes et de penseurs, la démocratie si peu aimable ? Pourquoi l’« égalisation des conditions » dont parlait Tocqueville pour définir la politique moderne est-elle si souvent prise pour cible ? La démocratie est-elle condamnée au relativisme culturel qui juge de la valeur d’une croyance à son succès ? Et, finalement, qu’est-ce que la démocratie pour susciter autant d’indifférence dès lors qu’elle devient l’ordinaire de la politique ?
Pour répondre à ces questions, on montrera que la démocratie moderne ne se réduit pas à un système représentatif fondé sur l’élection. Elle désigne plus profondément une forme de société qui concerne le tout de nos existences. On tâchera de dresser le portrait de l’homme démocratique, en s’inspirant aussi bien de la philosophie que de la littérature et des sciences sociales.

Déroulé des séances (modulable)

1/ Introduction : La démocratie : quelles crises ?
2/ Les abîmes de la liberté
3/ Des raisons de ne pas aimer l’égalité
4/ Démocratie et démagogie
5/ Faut-il se méfier du peuple ?
6/ La démocratie : un régime de l’incertitude
7/ Qui est l’homme démocratique ?
8/ La critique de la démocratie au nom de la démocratie


Indications bibliographiques

Platon, la République, GF Flammarion.
Aristote, les Politiques, GF Flammarion.
Rousseau, Du Contrat social, GF Flammarion
Tocqueville, la Démocratie en Amérique, Gallimard-Folio
Claude Lefort, l’Invention démocratique, Fayard
Jacques Rancière, la Haine de la démocratie, La Fabrique

Modalités d'évaluation : Dissertation (4 Heures)
Langue du cours : Français

Credits ECTS : 2

 

 

Format des notes

Numérique sur 20

Littérale/grade réduit

Pour les étudiants du diplôme Echanges PEI

Le rattrapage est autorisé

    Pour les étudiants du diplôme Diplôme d'ingénieur de l'Ecole polytechnique

    Le rattrapage est autorisé
      L'UE est acquise si note finale transposée >= C
      • Crédits ECTS acquis : 2 ECTS

      Le coefficient de l'UE est : 8

      La note obtenue rentre dans le calcul de votre GPA.

      La note obtenue est classante.

      Veuillez patienter