v2.11.0 (5518)

HSS - Séminaire - HSS_42A01_EP : Architecture et urbanisme : initiation à un urbanisme alternatif

Domaine > Humanités et sciences sociales.

Descriptif

COURS POLYTECHNIQUE - HSS 416 A - DEUXIÈME ANNÉE (24 HEURES) Département des Humanités et sciences sociales de l’Ecole polytechnique
Madeleine Masse, Étienne Riot


Introduction à un urbanisme alternatif : études de cas et mise en pratique pour une régénération des territoires. Face aux défis écologiques, sociaux, sociétaux, qui questionne la pratique de l’urbanisme, l’objectif du cours est d’aborder toutes les nouvelles formes qui constituent l’aménagement du territoire et la structuration des stratégies urbaines et territoriales. Le cours présentera des exemples pour comprendre les changements à l'oeuvre en urbanisme, la prégnance de certains enjeux et l’apparition de nouveaux paradigmes. L’objet des sessions est d’articuler des grandes thématiques contemporaines de la pratique urbaine avec des études de cas, dans une perspective autant nationale qu’internationale.
Lors de la première séance, les élèves seront formés à une grille d’étude qu’ils devront ensuite déployer sur différents cas qui seront présentés durant les séances suivantes. Ils seront aussi invités à articuler des approches autant quantitatives que qualitatives. L’articulation des échelles et des prismes d’analyse sera induite dans les travaux demandés.
Les questions de montage et de financement sont rappelées systématiquement pour chaque cas, ce qui permettra de montrer les différences d’approches et offrira aux étudiants un panorama.
Ce cours a pour objectif d’introduction de nouvelles formes d’urbanisme, qui ne considèrent plus le territoire uniquement comme un foncier à conquérir.
La thématique abordée par le cours fera l’objet d’un exposé réalisé par les étudiants à chaque session. L’étudiant pourra choisir, un lieu, un projet, un territoire, et présenté son analyse et sa lecture du ou des cas choisis pour démontrer les enjeux liés à la lecture des enjeux environnementaux, sociétaux, sociaux, économiques et climatiques.


1. INTRODUCTION À UN NOUVEL URBANISME. 23/11/2023 - (MM / ER)
Introduction générale.
Organisation des exposés et workshops. Présentation de la méthode d’analyse des projets urbains : nouvelle grille de lecture, qui associe qualités urbaines à la métrique climatique et carbone.
Panorama des nouvelles dynamiques à l’oeuvre.
Ceci n’est pas un cours historique ou théorique des mouvements de l’urbanisme mais plutôt une initiation aux grands enjeux actuels, face à l’héritage de siècles d’aménagement des territoires.
Présentation des nouveaux paradigmes : faire avec l’existant, transformer et habiter les infrastructures héritées.Cas étudiés: London Battersea, London King’s Cross, Berlin Templehof, Hamburg HaffenCity, Marseille Euromed.

2. LES VILLES UTOPIQUES : quand le rêve ne devient pas la réalité. 30/11/2023 - (MM / ER)Projeter l’avenir urbain : peut-on créer la ville de demain ? Le cours aborde la question des utopies projetées par les urbanistes à plusieurs échelles et temporalités. Cette séance revient sur des cas d’étude du XXème siècle et leur résonance contemporaine dans une approche réflexive sur l’action de “créer” la ville et les limites de ces expériences.
Peut-on créer un futur urbain ? De tous temps, les concepteurs de la ville ont cherché à construire la ville idéale, partant d’une feuille considérée comme blanche (anciennes terres agricoles, désert…). Ces villes sortent de terre from scratch et sont censée apportés tous les remèdes aux enjeux contemporains.
Cas étudiés:
-
Des précédents qui font date : Brasilia, Tel Aviv, l’expérience des villes nouvelles françaises.
-
De Singapour aux villes futuristes du Golfe persique, la ville comme support de politique de modernisation autoritaire : The line / cite saoudienne, Neom, Mazdar city,
-
La promesse de l’autosuffisance pilotée par la Smartcity : Toronto / sidewalk par Google, Dogen city, Fun palace.
-
Le modèle du Campus : d’un urbanisme universitaire aux parcs habités.


3.
LA PROSPECTIVE : nouvel outil au service de la transition des territoires. 07/12/2023 - (MM)
Explorer avant de planifier, la prospective stratégique au service de la transition des territoires. Comment anticiper ? planifier notre territoire pour faire face aux nouveaux défis environnementaux ? Penser le temps long, c’est préparer le futur dès maintenant. Au cours de l’histoire, l’anticipation du long terme s’est régulièrement posée en réaction ou en anticipation à une crise exceptionnelle. Comment la crise du Covid influe-t-elle les stratégies territoriales en cours ? comment l’approche prospective se conjugue-t-elle avec d’autres méthodes ? Quelles similitudes ? Quelles différences ? Comment les concilier pour construire de nouveaux futurs ?
Cas étudié : Annecy 2050.


4.
LE PROJET URBAIN PAR L’ÉVÉNEMENT : le cas des JO 14/12/2023 - (MM+ET)
Ce cours sera consacré aux grands projets urbains tournés vers les événements internationaux comme leviers de développement, parfois réussis, parfois controversés.
Les jeux olympiques impulsent une dynamique de développement exceptionnel
Attirer et diffuser : JO (Expo (Milan et Séville) Capitale européenne (Lille, Marseille).
Bilbao et Arles.
Cas étudiés : JOP de Paris, JO de Rio, JO de Barcelone, JO de Tokyo, JO de Montréal et JO de Munich), Guggenheim à Bilbao, Fondation Luma à Arles.


5.
L’ÉCHELLE BIO RÉGIONALE, nouveau levier de projection
21/12/2023 – (MM)
Etude de la consultation internationale lancée en 2020 par le ministère de l’Energie du Luxembourg : comment décarboner la région fonctionnelle du Luxembourg ? 10 équipes internationales ont tenté de répondre à cette question en proposant des projets qui conjuguent le spatial et la métrique. Partage des résultats et des impacts sur la profession d’architecte urbanistes, à l’aube des projections de décarbonation attendues d’ici 2050. Comment les urbanistes
peuvent il traduire des enjeux d’empreintes carbones de manière spatialisée sur un territoire.
Cas abordés : La région fonctionnelle du Luxembourg et des pays transfrontaliers.


6. L’ESPACE PUBLIC FAIT PAR LE PRIVÉ : le pouvoir du trottoir. 11/01/2024 (MM+ET)
A travers le projet de transformation de l’avenue des Champs Elysées, le cours abordera la question des nouvelles relations entre les acteurs privés et publics, ou comment financier l’espace commun ?
Ce cours présentera à la fois le projet programmatique, technique, architectural de l’avenue, et abordera toutes les études techniques nécessaires à l’adhésion des acteurs de la ville pour le projet (modélisations, sciences des flux, sécurité, biodiversité) mais également les relations en place entre les différents acteurs décisionnaires.
A qui appartient la ville ? quelles menaces et quelles opportunités dans les nouveaux modèles de financement qui émergent. Quelles dérives possibles ?
Cas abordés : l’avenue des Champs Elysées, l’avenue de la Grande armée et l’avenue du Général de Gaulle à Neuilly : l’axe majeur, de Paris à la Défense. Oxford street, Régent street, les BID (Business Improvement District) à Time Square.


7.
Face au ZAN, un nouveau regard sur le sol. 18/01/2024 (MM+ET)
Apparue en 2018, la notion de « Zéro Artificialisation Nette » est promulguée à travers la loi « Climat et Résilience » en aout 2021.
L'artificialisation est définie dans l'article 192 comme "l'altération durable de tout ou partie des fonctions écologiques d'un sol, en particulier de ses fonctions biologiques, hydriques et climatiques, ainsi que de son potentiel agronomique par son occupation ou son usage". Alors, qu’est-ce qu’un sol artificialisé ? comment mettre en place cet objectif ? A quelle échelle doit-on calculer l’empreinte zéro nette ? Qu’est-ce qu’un sol fertile ? quelle valeur ?
Le débat entre les collectivités, les régions, et l’état est soutenu. A cette occasion, le sol, longuement vu comme un gisement foncier, est reconsidéré par les acteurs de l’aménagement.
Ce cours abordera les notions d’artificialisation mais surtout la notion de sol, sous toutes ses fonctions et ses qualités : Géologie, hydrologie, pédologie, agriculture, sylviculture…
Cas étudiés : Étude comparative entre deux projets sur un même territoire : le cas de la Maillerie à Roubaix. Les zones commerciales, futures friches à reconquérir, le cas du centre Beaulieu à Nantes, l’initiative en cours de l’Etat.


8.
Les paradoxes de la mobilité : les flux dans les villes. 01/02/2024
Faut-il toujours plus d’infrastructures ?
La consultation des routes du Futur du Grand Paris en 2018 à Paris a interrogé 4 équipes internationales lauréates sur le devenir des infrastructures routières et autoroutières en IDF à horizon 2030 et 2050. Ce cours abordera la question de la mobilité sous toutes ses formes (voiture, transports en commun, ferroviaire, fluviale, cyclistes, piétonnes…). Comment les grands réseaux de transport ont façonné les villes et que faire de cet héritage ? Quelle mise en réseau pour demain ?
L’urbanisme impulsé par le hub de transport sera abordé par l’approche aérotropolis : Dubaï, Atlanta
Et la marche ? quels nouveaux enjeux pour une ville marchable. Décryptage de la notion de ville du Quart d’heure et nouvelles préoccupations sur la pratique de la ville par tous les publics (inclusivité et genre).
Cas étudiés : le Grand Paris Express à Paris, London Crossrail, Milano Passante, Lima, Medellin et Curitiba. NYC High Line, Seoul Sky Garden, Seoul Cheongyecheong, les superblocks à Barcelone.


9.
Visite de site
Atelier 4h. Visite de site. Marche exploratoire d’une opération d’urbanisme. Présentation du site.


10.
une nouvelle carte des territoires 15/02/2024
Atelier 4h.
Workshop : une nouvelle cartographie des territoires, quelle unité spatiale pour un habitant en 2050 ? exercice de spatialisation des enjeux métriques et calcul de l’empreinte écologique d’un habitant.
Thèmes abordés : Logiques de péréquation entre territoires, données métriques. Spatialisation de l’empreinte carbone d’un individu. Esquisse d’un nouvel urbanisme.
Bibliographie
-
Bruno Latour, « Où atterrir ? comment s'orienter en politique », 2017 Ed. La Découverte
-
Pierre Veltz, la France des territoires, défis et promesse
-
Pierre Veltz, Bifurcations écologiques.
-
François Gemmene, l’écologie n’est pas un consensus.
-
Eric Klinenberg Canicule, Chicago, été 1995, 2021 - Editions deux-cent-cinq
-
Aurélien Bellanger, l’aménagement du territoire.
-
Thierry Paquot, Demeures terrestres.
-
Kim Stanley Robinson, Le ministère du Futur, ed. Bragelonne, 2020
-
Pablo Servigne, Gauthier Chapelle, l'entraide, l'autre loi de la jungle, 2019. Ed. Les liens qui libérent.
-
Paul Virilio, Vitesse et politique, 1977. Ed. Galilée

effectifs minimal / maximal:

/30

Diplôme(s) concerné(s)

Parcours de rattachement

Format des notes

Numérique sur 20

Littérale/grade réduit

Pour les étudiants du diplôme Titre d’Ingénieur diplômé de l’École polytechnique

Le rattrapage est autorisé
    L'UE est acquise si note finale transposée >= C
    • Crédits ECTS acquis : 2 ECTS

    Le coefficient de l'UE est : 1.5

    La note obtenue rentre dans le calcul de votre GPA.

    La note obtenue est classante.

    Pour les étudiants du diplôme Programmes d'échange internationaux

    Le rattrapage est autorisé (Note de rattrapage conservée)
      L'UE est acquise si note finale transposée >= C
      • Crédits ECTS acquis : 2 ECTS

      Le coefficient de l'UE est : 1.5

      La note obtenue rentre dans le calcul de votre GPA.

      La note obtenue est classante.

      Veuillez patienter