v2.11.0 (5518)

Master (DNM) - M2 Grands Instruments

Objectif

- Comprendre toutes les problématiques liées aux plasmas dans les grandes infrastructures de recherche : théorie, simulation, expérimentation, instrumentation, contrôle.
- U
tiliser ses connaissances et ses compétences pratiques dans un programme de recherche majeur.
- R
elier la modélisation à la réalité expérimentale, dans un contexte technologique impliquant des prototypes complexes et innovants.
- Communiquer en anglais lors de travaux scientifiques.

contenu

Ce programme de master propose un enseignement de haut niveau en physique fondamentale et appliquée pour des installations de recherche à grande échelle, telles que les accélérateurs de particules pour la physique des particules ou les synchrotrons et les lasers à électrons libres à courtes longueurs d'onde mais aussi la physique des lasers de haute puissance avec les interactions laser-plasma associées et les tokamaks pour la fusion magnétique par confinement.

Ce programme de formation pluridisciplinaire et transversal, à la croisée de l'ingénierie et de la recherche, peut accueillir des étudiants ingénieurs souhaitant s'orienter vers la recherche et des étudiants universitaires ouverts aux métiers de l'ingénierie. Il offrira des opportunités d'intégrer soit un établissement de recherche public (après un doctorat), soit un groupe de recherche et développement de pointe dans une entreprise privée.

Afin d'apporter les compétences nécessaires pour bénéficier des grands programmes de recherche et des grandes installations associées, un mois de programme est organisé à proximité de grandes installations à forte visibilité internationale, où des cours, travaux dirigés et travaux pratiques accompagnés de visites sont dispensés aux étudiants, réunis avec des étudiants d'autres classes :
- le Tokamak supraconducteur Tore-Supra/Ouest situé au CEA/Cadarache à proximité du futur tokamak ITER avec les étudiants du master européen Erasmus Mundus Fusion-EP
-
le laser haute énergie LMJ (Laser MégaJoule) délivrant des impulsions nanosecondes implanté au CEA/Bordeaux avec les étudiants du master de physique de l'université de Bordeaux
-
les accélérateurs du Centre européen de recherche nucléaire (CERN) près de Genève, avec des étudiants venus d'universités et de laboratoires dispersés dans toute l'Europe. Cette école d'hiver est coordonnée par la Joint Universities Accelerator School (JUAS).

domaines d'enseignement

Physique.

domaines ParisTech

Physique.

niveau requis

- Réussite d'une première année d'un Master de physique mention très bien à l'Institut Polytechnique de Paris ou équivalent en France ou à l'étranger.
- Anglais.
- La connaissance pratique du français améliorera la gamme d'options disponibles.

atouts

- Intégrer un programme multidisciplinaire proposant un enseignement de haut niveau en physique fondamentale et appliquée pour des installations de recherche à grande échelle (accélérateurs de particules, synchrotrons, lasers à électrons libres, lasers de forte puissance, tokamaks).
-
Participer à un rassemblement d'1 mois avec les étudiants d'autres programmes M2 autour de grandes installations à forte visibilité internationale (tokamak supraconducteur Tore-Supra à Cadarache, laser haute énergie LMJ à Bordeaux, accélérateurs de particules du CERN à Genève).
-
Avoir la possibilité de rejoindre soit un établissement de recherche public (après un doctorat), soit un groupe de recherche et développement de pointe dans une entreprise privée.

débouchés

Forts de solides compétences sur ces différentes technologies ajoutées à des connaissances en physique des plasmas, les diplômés du M2 Grandes installations sont armés au plus haut niveau pour postuler à des postes de chercheurs en physique, d'ingénieurs de recherche, d'ingénieurs de conception et de construction, de chefs de projets, que ce soit dans le secteur public au sein de grands laboratoires de recherche ou dans le secteur privé, au sein d’entreprises ou de groupes industriels démontrant une forte activité de recherche et développement :
- Institutions nationales de recherche françaises : CEA, CNRS, ONERA
-
Groupes industriels : AREVA, CANBERRA, ALSTOM, AIR-LIQUIDE, THALES, NEXANS, COMEX, EADS, ITHPP, …
-
Centres de recherche européens : DESY, JET, …
-
Organismes de recherche internationaux : CERN, ITER.

L’avenir des étudiants aux cycles supérieurs est fortement corrélé à leur stage, qui met en lumière les réalités du domaine de recherche. Depuis 2015, les stages ont eu lieu dans un large éventail de laboratoires :
55 % dans un laboratoire université/CNRS.
15 % dans un laboratoire du CEA.
17 % hors de France.

Parcours

Unités d'enseignement

UE Type d'enseignement Domaines Catégorie d'UE Credit Ects Volume horaire Responsables Periode de programmation Site pédagogique
EP-PHY-611 Visite-Conférence Regroupement Bordeaux Mobilité Physique 0 X-AN2-P2
EP-PHY-620 Confinement, Heating, and Transport Cours scientifiques Physique 3 AN3-P2
EP-PHY-621 Relativity, EM plasmas Cours scientifiques Physique 2 AN3-P1
EP-PHY-622 Physique des Tokamaks Cours scientifiques Physique 3 AN3-P1
EP-PHY-623 Lasers and laser-driven plasmas Cours scientifiques Physique 3 AN3-P1
EP-PHY-624 Accelerators Cours scientifiques Physique 3 AN3-P1
EP-PHY-625 Cross-cutting physics and technology Cours scientifiques Physique 3 AN3-P1
EP-PHY-626 Numerical Methods and Simulation Cours scientifiques Physique 3 AN3-P1
EP-PHY-627 Projects-organization of large facilities Cours scientifiques Physique 2 AN3-P1
EP-PHY-628 Manipulations sur les Grandes Installations Cours scientifiques Physique 5 AN3-P1
EP-PHY-629 Plasma-wall interactions Cours scientifiques Physique 3 AN3-P1
EP-PHY-634 Rayonnement et Irradiation des Matériaux Cours scientifiques Physique 3 AN3-P1P2
EP-PHY-635 Détection et Mesure Cours scientifiques Physique 3 AN3-P1P2
STGM2 Stage M2 Stage Biologie, Mathématiques, Management, Innovation et Entrepreneuriat, Informatique, Mathématiques appliquées, Economie, Chimie, Mécanique, Physique AN3-P3
Veuillez patienter