v2.11.0 (5518)

HSS - Séminaire - HSS_51A01_EP : Cinéma: La communauté des images

Domaine > Humanités et sciences sociales.

Descriptif

Intitulé du séminaire : Cinéma : la communauté des images

 

 

Descriptif

 

« Ah ! que le monde est grand à la clarté des lampes ! »

Charles Baudelaire, Le voyage in Les fleurs du mal

 

Ce séminaire propose d’appréhender des expériences filmiques diversifiées permettant d’aborder, particulièrement par le biais du montage, le rapport au monde qu’entretient le cinéma. En discutant d’approches esthétiques, historiques, pratiques et politiques, il s’agira donc d’envisager le cinéma comme force de montage (c’est-à-dire de confrontation, de dialogue, de conflit) et aussi comme proposition de regards sur le monde.

 

L’émergence au siècle dernier des outils cinématographiques a développé les possibilités du montage et ce dans l’ensemble des pratiques artistiques. Elles ont permis tout autant de questionner les enjeux de la (dis)continuité narrative, d’inventer des formes de brisures, de ruptures, de collages mais aussi d’interroger (de modifier ?) notre rapport à l’assimilation et à la restitution du temps. La pratique du montage a permis de mettre en relation des images et des pensées nourrissant l’analyse (esthétique et historique) des formes. Durant ce séminaire, l’approche du montage au cinéma permettra d’aborder les questions de propagation des images, de leur mise en relation, de leur prélèvement, de leur détournement, du régime des images (leur nature, leu composition), afin d’étudier en quoi le regard sur le monde saisi par le cinéma peut être multiple et permettre d’interroger l’histoire des sociétés et des enjeux de pouvoir.

De l’exemple du western états-unien, en passant par les films de contre-culture, mais également en étudiant les fondements scientifiques du cinéma, ce cours abordera aussi bien le cinéma documentaire que le cinéma de fiction, le cinéma des premiers temps et des œuvres contemporaines, le cinéma expérimental et militant et les pratiques d’animation. D’autres sources artistiques nourries par les questions de montage, seront aussi approchées (musique, photographie…).

 

 

Développement des séances :

 

Des projections de films (ou d’extraits de films) sont proposées pendant les cours.

 

Séance n°1 :

Introduction à une « véritable histoire du cinéma ». Du pré-cinéma à la motion capture.

Cinéma et histoire : une volonté d’écriture (de réécriture).

 

Séance n°2 :

Étude d’un cas majeur : le western comme forme de constitution d’une nation/d’une société. Place des minorités indiennes/mexicaines.

Exemple : John Ford, Howard Hawks, Raoul Walsh, Sam Peckinpah, Bruce Baillie...

 

Séance n°3 :

Cinéma et colonisation : image de soi, image de l’autre, revu par le cinéma.

Cinéma : à la recherche du monde (du cinéma ethnographique et scientifique)

Exemple : Etienne-Jules Marey, Lucien Bull, Robert Flaherty, Jean Rouch, Fernand Deligny (Le moindre geste), puis les frères Lumière, les Gianikian, Resnais (Les statues meurent aussi), Manuel de Oliveira (Non, ou la vaine gloire de commander), Manuel Octavio Lopez (La première charge à la machette), Werner Herzog (Aguirre, Cobra Verde), Paul Verhoven (Starship Troopers).

 

Séance n°4 :

Regard vers les marges du cinéma (cinéma créatif face au cinéma dominant). Cinéma des minorités (politiques, esthétiques, économiques). Exemple : Luis Buñuel (Terre sans pain), le cinéma de Blackspotation aux EU. Exemples de partage collectif et créatif dans le cinéma militant : les groupes Medvedkine, les Scotcheuses, Marie Bottois.

 

Séance n°5 :

La communauté des images cinématographiques : le cinéma comme art de la propagation (ex : Abel Ferrara, Peter Tscherkassky Roberto Rossellini, Jean-Luc Godard).

Atteindre le collectif (public) en travaillant le singulier (photogramme).

 

Séance n°6 :

Le monde est déjà monté : le cinéma de montage (situation de conflit). Théories du montage chez Dziga Vertov, Artzevad Pelechian, Sergueï Eisenstein, Maya Deren, Jean Epstein, Stan Brakhage, Len Lye.

 

Séance n°7 :

Atelier pratique : détournement, intervention sur pellicule (sur pellicule 16mm)

 

Séance n°8 :

L’organisation esthétique des films de détournement (found footage…) : modèle de confrontations des images, de propositions plastiques et analytiques du cinéma. Le cinéma comme art du prélèvement.

 

Séance n°9 :

Examen sur table

 

Séance n°10 :

A concevoir

 

 

Cinéastes traversés :

Santiago Alvarez / Bruce Baillie / Robert Bresson / Lucien Bull / Luis Bunuel / Fernand Deligny / Maya Deren / Sergueï Eisenstein / Abel Ferrara / Robert Flaherty / John Ford / Ritwik Ghatak / Yervant Gianikian et Angela Ricci Lucchi / Jean-Luc Godard / Howard Hawks / Werner Herzog / Lumière / Étienne-Jules Marey / Manuel Octavio Lopez / Manuel de Oliveira / Sam Peckinpah / Artzevad Pelechian / Alain Resnais / Jean-François Richet / Glauber Rocha / Roberto Rossellini / Jean Rouch / Jerzy Skolimovsky / Melvin Van Peebles / René Vautier / Paul Verhoven / Dziga Vertov / Raoul Walsh / les cinéastes des Groupes Medvedkine / le cinéma de found footage

 

 

Modalité d’évaluation

Examen sur table : analyse d’extraits de films

Format des notes

Numérique sur 20

Littérale/grade réduit

Pour les étudiants du diplôme M1 CI - Chimie et Interfaces

Pour les étudiants du diplôme Titre d’Ingénieur diplômé de l’École polytechnique

Le rattrapage est autorisé (Note de rattrapage conservée)
    L'UE est acquise si note finale transposée >= A
    • Crédits ECTS acquis : 2 ECTS

    La note obtenue rentre dans le calcul de votre GPA.

    Pour les étudiants du diplôme M1 BH - Biologie et Santé

    Veuillez patienter