v2.11.0 (5518)

HSS - Séminaire - HSS_51H03_EP : Genre et sciences sociales

Domaine > Humanités et sciences sociales.

Descriptif

Genre & Sciences sociales

 

Loïa Lamarque (loia.lamarque@ined.fr)

 

Ce séminaire propose d’analyser les inégalités, les rapports de force et les discriminations fondés sur le sexe et le genre. Nous présenterons d’abord les conditions socio-historiques de l’émergence du patriarcat – un phénomène non-naturel. Si les violences physiques envers les femmes et la division genrée du travail sont largement répandues, la misogynie institutionnelle émerge avec la complexification sociale (agriculture intensive, étatisation, monothéismes). La compréhension de l’émergence du patriarcat permettra d’éclairer les inégalités contemporaines en matière de violences physiques, d’éducation, de revenu et de patrimoine. D’un côté, les études quantitatives permettront d’évaluer l’ampleur de ces inégalités et d’en tester les causes ; de l’autre, les travaux qualitatifs illustreront les contextes sociaux dans lesquels ces rapports de force se (re)produisent. Dans la continuité des travaux qui explorent la construction des identités de genre, nous verrons comment des stéréotypes genrés sont aujourd’hui réappropriés par les femmes pour défendre le vivant. Enfin, nous discuterons des outils intellectuels (redéfinition des masculinités) et politiques (quotas, role models, services à la petite enfance) à notre disposition pour endiguer ces inégalités.

 

Séances

  1. Aux origines de la domination masculine. Les relations de genre dans les sociétés sans Etat : division genrées du travail et violences physiques (Darmangeat, 2009; Whyte, 2015); L’émergence du patriarcat institutionnel : agriculture, Etat et monothéismes (Alesina et al., 2013; De Beauvoir, 1949)
  2. Les violences sexuelles et conjugales en France : mesures, traitements judiciaires et rôle des médias (Stricot, 2024)
  3. Inégalités économiques I : l’éducation et le choix des filières. Pourquoi les femmes sont-elles sous-représentées dans les STEM ? (Napp and Breda, 2022; Schmader, 2023); Différences de préférences ou stéréotypes ?(Breda et al., 2020)
  4. Inégalités économiques II : les inégalités de revenus. Marché du travail et économie domestique (Blau and Kahn, 2017; Kleven et al., 2019)
  5. Inégalités économiques III : le genre du capital. Contrats de mariage et héritage : la famille, lieu de reproduction des inégalités de patrimoine ? (Bessieres and Gollac, 2022; Bonnet et al., 2014; Frémeaux and Leturcq, 2020)
  6. Masculins, féminins : une approche qualitative du genre (Bourdieu, 1998; Goffman, 2002)
  7. Genre et environnement : un essentialisme stratégique ? (Larrère,

2023; Pruvost, 2019)

  1. Vers des masculinités de respect (Jablonka, 2019)

 

References

  1. Alesina, P. Giuliano, and N. Nunn. On the Origins of Gender Roles: Women and the Plough *. The Quarterly Journal of Economics, 128(2): 469–530, May 2013. ISSN 0033-5533. doi: 10.1093/qje/qjt005. URL https://doi.org/10.1093/qje/qjt005.
  2. Bessière and S. Gollac. Le genre du capital: Comment la famille reproduit les inégalités. La Découverte, Sept. 2022.
  3. D. Blau and L. M. Kahn. The Gender Wage Gap: Extent, Trends, and Explanations. Journal of Economic Literature, 55(3):789–865, Sept. 2017. ISSN 0022-0515. doi: 10.1257/jel.20160995. URL https://pubs.aeaweb. org/doi/10.1257/jel.20160995.
  4. Bonnet, A. Keogh, and B. Rapoport. Quels facteurs pour expliquer les

écarts de patrimoine entre hommes et femmes en France ? Economie et Statistique, 472(1):101–123, 2014. URL https://www.persee.fr/doc/ estat_0336-1454_2014_num_472_1_10491.

  1. Bourdieu. La Domination masculine. Editions Points, May 1998.
  2. Breda, E. Jouini, C. Napp, and G. Thebault. Gender stereotypes can explain the gender-equality paradox. Proceedings of the National Academy of Sciences, 117(49):31063–31069, 2020.
  3. Darmangeat. Le communisme primitif n’est plus ce qu’il était: aux origines de l’oppression des femmes. Smolny, 2009.
  4. De Beauvoir. Le deuxième sexe (Tome 1) - Les faits et les mythes. Editions Gallimard, Feb. 1949.
  5. Frémeaux and M. Leturcq. Inequalities and the individualization of wealth. Journal of Public Economics, 184:104145, Apr. 2020. ISSN 0047-2727. doi: 10.1016/j.jpubeco.2020.104145. URL https://www. sciencedirect.com/science/article/pii/S0047272720300098. E. Goffman. L’arrangement des sexes. La Dispute, 2002.
  6. Jablonka. Des hommes justes. Editions Seuil, Aug. 2019.
  7. Kleven, C. Landais, and J. E. Søgaard. Children and Gender Inequality: Evidence from Denmark. American Economic Journal: Applied Economics, 11(4):181–209, Oct. 2019. ISSN 1945-7782, 1945-7790. doi: 10.1257/app.20180010. URL https://pubs.aeaweb.org/doi/10.1257/ app.20180010.
  8. Larrère. L’ecoféminisme. La Découverte, Apr. 2023.
  9. Napp and T. Breda. The stereotype that girls lack talent: A worldwide investigation. Science Advances, 8(10):eabm3689, Mar. 2022. doi:

10.1126/sciadv.abm3689. URL https://www.science.org/doi/full/ 10.1126/sciadv.abm3689. Publisher: American Association for the Advancement of Science.

  1. Pruvost. Penser l’écoféminisme. Féminisme de la subsistance et écoféminisme vernaculaire. Travail, genre et sociétés, 42(2):29–47, 2019. ISSN 1294-6303. doi: 10.3917/tgs.042.0029. URL https://www.cairn. info/revue-travail-genre-et-societes-2019-2-page-29.htm. Place: Paris Publisher: La Découverte.
  2. Schmader. Gender Inclusion and Fit in STEM. Annu. Rev. Psychol., 74(1):219–243, Jan. 2023. ISSN 0066-4308, 1545-2085. doi: 10.1146/ annurev-psych-032720-043052. URL https://www.annualreviews.org/ doi/10.1146/annurev-psych-032720-043052.
  3. Stricot. Le traitement judiciaire des violences sexuelles et conjugales en france. 2024.
  4. K. Whyte. The Status of Women in Preindustrial Societies. Princeton University Press, Mar. 2015.

 

 

Evaluation

A chaque séance, les élèves concevront quelques cartes avec les concepts/ faits saillants. Ces cartes seront créées via l’application Anki Cards, qui a montré son efficacité pour la mémorisation des connaissances. Elles devront être revues régulièrement en vue d’un test en fin de cursus qui constituera 25% de la note, dont 50% proviendra d’un essai final. Un article scientifique devra également être exposé (10mn, 15%) et la participation sera valorisée à hauteur de 10% de la note.

effectifs minimal / maximal:

/30

Diplôme(s) concerné(s)

Parcours de rattachement

Format des notes

Numérique sur 20

Littérale/grade réduit

Pour les étudiants du diplôme Titre d’Ingénieur diplômé de l’École polytechnique

Vos modalités d'acquisition :

Evaluation

A chaque séance, les élèves concevront quelques cartes avec les concepts/ faits saillants. Ces cartes seront créées via l’application Anki Cards, qui a montré son efficacité pour la mémorisation des connaissances. Elles devront être revues régulièrement en vue d’un test en fin de cursus qui constituera 25% de la note, dont 50% proviendra d’un essai final. Un article scientifique devra également être exposé (10mn, 15%) et la participation sera valorisée à hauteur de 10% de la note.

Le rattrapage est autorisé (Note de rattrapage conservée)
    L'UE est acquise si note finale transposée >= C
    • Crédits ECTS acquis : 2 ECTS

    La note obtenue rentre dans le calcul de votre GPA.

    Veuillez patienter