v2.11.0 (5596)

Programme d'approfondissement - PHY_51053_EP : Astrophysique Stellaire

Domaine > Physique.

Descriptif

ASTROPHYSIQUE STELLAIRE

Les étoiles sont les briques de base de l’univers. Source de rayonnement électromagnétique à toute longueur d’onde, elles injectent de grandes quantités d’énergie dans leur environnement et sont ainsi les moteurs de l’évolution de leur galaxie hôte. Capables de fabriquer des éléments chimiques plus lourds que l’hydrogène et l’hélium, ce sont elles qui sont finalement responsables de notre monde et de la vie telle que nous la connaissons. Ce cours est une introduction à la physique qui gouverne les étoiles. Il traitera des quantités astronomiques de base, des caractéristiques physiques des étoiles, des atmosphères stellaires et de la spectroscopie, des intérieurs stellaires, de la formation et de l’évolution des étoiles et des cadavres stellaires (naine blanche étoile à neutrons et trou noir).

L’astrophysique stellaire est l’un des plus retentissant succès de la physique moderne. Elle fait appel à la plupart des champs de la physique, de la gravité à la physique atomique et nucléaire, en passant par la thermodynamique et la relativité. L’un des buts de ce cours est d’améliorer votre capacité à utiliser ces notions de façon cohérente tout en vous familiarisant avec nos connaissances actuelles sur les étoiles. Nous insisterons particulièrement sur la physique nucléaire car la complète compréhension d’une étoile nécessite de maîtriser quelques notions avancées de ce domaine, notamment la fusion thermonucléaire. Finalement, vous comprendrez avec quelques détails surprenants ce qui se passe à l’intérieur d’objets qui ne sont pour nous que des points brillants dans le ciel.

 

Référence bibliographique :

  • Polycopié de cours « Astrophysique stellaire PHY553 » par Frédéric Daigne et Alain Lecavelier

Versions antérieures :
Astrophysique stellaire par Roland Lehoucq et Frédéric Daigne (2015)
Physique et Astrophysique nucléaires par Martin Lemoine et Caroline Terquem (2006)

  • Energie nucléaire par Jean-Louis Basdevant, James Rich et Michel Spiro (2002)
    Ouvrage disponible auprès des Editions de l'Ecole Polytechnique.
  • D. Clayton. Principle of stellar evolution and nucleosynthesis. University of Chicago press, 1984.

Pour les étudiants du diplôme M1 HEP - Physique des Hautes Energies

Vous devez avoir validé l'équation suivante : UE PHY_42031_EP Et UE PHY_41030_EP Et UE PHY_43033_EP

Format des notes

Numérique sur 20

Littérale/grade réduit

Pour les étudiants du diplôme M1 HEP - Physique des Hautes Energies

Vos modalités d'acquisition :

L'acquisition de la matière par les étudiants sera évaluée par un examen écrit. La calculatrice et les polycopiés distribués en cours (en français et en anglais) sont autorisés.

L'assiduité aux petites classes entrera également en compte dans la note finale.

Le rattrapage est autorisé (Note de rattrapage conservée)
    L'UE est acquise si note finale transposée >= C
    • Crédits ECTS acquis : 5 ECTS

    La note obtenue rentre dans le calcul de votre GPA.

    Pour les étudiants du diplôme M1 PHYS - Physique

    Le rattrapage est autorisé (Note de rattrapage conservée)
      L'UE est acquise si note finale transposée >= C
      • Crédits ECTS acquis : 5 ECTS

      La note obtenue rentre dans le calcul de votre GPA.

      Pour les étudiants du diplôme Programmes d'échange internationaux

      Le rattrapage est autorisé (Note de rattrapage conservée)
        L'UE est acquise si note finale transposée >= C
        • Crédits ECTS acquis : 5 ECTS

        La note obtenue rentre dans le calcul de votre GPA.

        Pour les étudiants du diplôme Non Diplomant

        L'UE est acquise si note finale transposée >= C
        • Crédits ECTS acquis : 5 ECTS

        Pour les étudiants du diplôme Titre d’Ingénieur diplômé de l’École polytechnique

        Le rattrapage est autorisé (Note de rattrapage conservée)
          L'UE est acquise si note finale transposée >= C
          • Crédits ECTS acquis : 5 ECTS

          La note obtenue rentre dans le calcul de votre GPA.

          Veuillez patienter