v2.11.0 (5518)

Cours scientifiques - MIE652A : Art Thinking

Domaine > Management, Innovation et Entrepreneuriat.

Descriptif

IMPROBABLE : UN ATELIER D’ART THINKING
Ou comment apprendre des artistes, même quand on déteste l’art moderne
Séminaire sur 2 jours
« Le probable aujourd’hui, c’est que la course folle dans laquelle est entraînée notre planète (…) mène à des
catastrophes en chaîne. Faut-il en conclure qu’il n’y a plus d’espoir ? Le probable n’est pas le certain et avec
mes faibles forces j’oeuvre pour l’improbable. »
Edgar Morin, 2011.
Il sort. Il sort pour vivre la peinture autrement, pour toucher au plus près le monde. S’extraire, voilà le
basculement que propose Claude Monet quand tous peignaient encore dans leur atelier. Peindre sur l’eau,
ici et maintenant, permet la découverte de l’instant, offre des passages furtifs à saisir. Cette manière semble
être l’évidence même. A l’époque c’était une aberration, une incompréhension. Un critique tourne en dérision
le tableau Impression, soleil levant de Monet et affuble ce nouveau groupe
14
de peintres du qualificatif d’impressionniste. Ce ridicule est depuis rayonnant. Un tournant dans l’histoire
de l’art immortalisé par Edouard Manet avec sa peinture Claude Monet dans son atelier (1874) où l’on
contemple le peintre à la tâche dans une barque aménagée.
Quand l’environnement se dérobe, quand le connu devient inconnu, il est urgent de questionner ses
prémices, ses valeurs, ses certitudes. Il faut s’évader, se dégager de ses interdits qui nous empêchent de
faire autrement. Il nous faut sortir pour penser d’autres possibles. Il ne suffit plus d’optimiser ce qui est. Le
monde ne pourra se contenter d’une amélioration de processus en place. Il est impératif d’explorer d’autres
modèles. En cette période de doutes, il est essentiel de créer de la signification qui permet de porter de
nouvelles pratiques. Mais comment créer ? Comment dépasser le connu et fabriquer des solutions inédites,
improbables ?
L’Art Thinking offre une méthode pour y parvenir. L’Art Thinking permet de créer de l’improbable avec
certitude. L’objectif n’est pas de faire mieux ce que vous faites mais de faire autrement. La méthode se base
sur des pratiques structurantes de l’art moderne et contemporain. Elle propose des techniques simples qui
vous garantissent de fabriquer de l’improbable qui fait sens. En suivant la méthode vous créez des propositions
qui sortent du cadre pour repenser vos questions et donc vos solutions. Complémentaire du Design
Thinking et des méthodes comme Lean Startup ou l’approche Business Model, l’Art Thinking est spécifique
car il ne s’agit pas de développer de l’empathie auprès d’utilisateurs ou de répondre aux besoins des clients.
L’enjeu est avant tout de repenser les problèmes à partir des enjeux, de l’expression de celui qui crée. Cette
approche est déterminante pour construire du sens pour soi et les autres.
En 2011, nous avons conçu avec l’artiste plasticien Pierre Tectin, le séminaire Improbable pour enseigner
l’Art Thinking. Depuis, des dizaines de séminaires ont eu lieu en France à ESCP, Centrale Supélec, Ecole 42
ou encore l’Ecole de Guerre. Nous avons aussi formé des formateurs dans d’autres écoles et l’Art Thinking
est désormais enseigné à Stanford, à HEC Montréal, à l’Université Kyoto ou encore à l’université d’Oulu en
Finlande.
« L’important n’est pas de sortir de Polytechnique mais de sortir de l’ordinaire »
Charles de Gaulle
Les objectifs du cours sont deux ordres :
1/ Maîtriser l’Art Thinking, une méthode agile, qui permet de développer l’esprit critique et créatif, les
compétences pour piloter un projet radicalement innovant en univers incertain, le leadership entrepreneurial,
l’intelligence émotionnelle et des nouvelles capacités pour apprendre et désapprendre.
2/ Créer une oeuvre improbable qui permet de mieux incarner son travail pour faire le lien entre ses passions
et son projet, porter une critique qui permet d’envisager d’autres façon d’agir et de penser ; et enfin
explorer de nouvelles voies stratégiques pour des organisations et des entreprises.
Organisation du séminaire structurée autour de trois temps principaux :
1/ Conférences qui allie théories et cas emblématiques issus des mondes de l’art et des affaires.
2/ Ateliers de création durant lequel chaque groupe réalise un exercice qui permet d’avancer dans la création
de leur oeuvre d’art avec des sessions de retours critiques animés par l’équipe pédagogique.
3/ Vernissage afin de présenter son travail à un public qui va réagir et interagir avec les participants.
L’évaluation porte sur la participation (1/3), l’oeuvre finale (1/3) et un examen individuel (1/3).
Pour en savoir plus sur l’Art Thinking :
https://www.artthinkingcollective.org/
Bibliographie indicative
- André, K., Bureau, S., Rubel, O. & Gautier, A. (2017) Beyond the Opposition between Altruism and
Self-Interest: Reciprocal Giving in Reward-Based Crowdfunding, Journal of Business Ethics, Vol. 46, n°2,
pp. 313-332.
- Becker, H. S. (1984) The Art Worlds. University of California Press.
- Bureau, S. (2014) Essai sur le don en gestion, Le Libellio d’Aegis, Vol. 10, n°3, automne, p. 5-20. - Bureau,
S. & Zander, I. (2014) Entrepreneurship as an Art of Subversion, Scandinavian Journal of Management,
Vol. 30, n°1, pp. 124-133. - Bureau, S. (2013) Entrepreneurship as a Subversive Activity: How Can Entrepreneurs
Destroy in the Process of Creative Destruction?, M@n@gement, Vol. 16, n°3, pp. 204-237
- Bureau, S., Fendt, J. (2012) La dérive Situationniste : le plus court chemin pour apprendre à entreprendre
?, Revue Française de Gestion, Vol. 38, n°223, pp. 181-200.
- Caillé, A. and J.-E. Grésy (2014) La Révolution du don. Le management repensé à la lumière de l’anthropologie.
Paris, Le Seuil.
15
Debord, G. & Wolman, G.J. (1956) Mode d’emploi du détournement. Les Lèvres Nues, n°8, May.
- Ferrary, M. 2003. The Gift Exchange in the Social Networks of Silicon Valley. California Management
Review, Vol. 45, n°4, pp. 120-138.
- Grant, A. 2016. The Originals: How Non-Conformists move the world? New York: Penguin.
- Kleon, A. (2012) Montrez votre travail. Workman publishing, NY.
- Kleon, A. (2012) Voler comme un artiste, Workman Publishing
- Menger, P.-M. 2009. Le travail créateur : s’accomplir dans l’incertain, Paris: Seuil.
- Sarasvathy, S. D. 2008. Effectuation. Elements of Entrepreneurial Expertise. Northampton, MA: Edward
Elgar (short version)
- Waroquiers, C., Bureau, S., & Gros, N. (2018) Free Your Pitch. Créer des présentations percutantes. Paris:
Pearsons.

Diplôme(s) concerné(s)

Parcours de rattachement

Format des notes

Numérique sur 20

Littérale/grade réduit

Pour les étudiants du diplôme M2 Projet Innovation Conception

L'UE est acquise si note finale transposée >= C
  • Crédits ECTS acquis : 3 ECTS

La note obtenue rentre dans le calcul de votre GPA.

Veuillez patienter