v2.2.9 (2327)

HSS - Séminaire - HSS512A : Philosophie

Domaine > Humanité et sciences sociales.

Descriptif

 

Philosophie: Allons-nous vaincre le temps ?


A travers leurs discours, les hommes ont toujours échoué à appréhender le temps. Il ne demeure jamais ce qu’il est. Il ne cesse de fuir, comment pourrait-on le saisir ? Chronos dévorait ses enfants, le temps emporte tout vers la destruction et le néant. Il est la figure de ce qui échappe à l’homme, le nom même de notre impuissance.

Et pourtant notre époque entend se rendre maîtresse du temps. Depuis Einstein, on sait qu’il s’écoule différemment selon les espaces ce qui promet peut-être de prochains voyages dans le temps. Sur le plan technique, la possibilité est peu à peu conquise d’allonger la vie, jusqu’à rêver d’immortalité. Dans l’ordre économique, il est désormais possible de s’enrichir vertigineusement en quelques instants. Pour communiquer, voyager, et même faire croître des vivants, nous semblons de plus en plus libres du temps.

Mais le moins que l’on puisse dire est que cette maîtrise du temps ne nous rend pas sereins. Plus nous dominons le temps, plus nous avons la sensation d’en manquer. Plus nous voulons l’économiser, moins nous pouvons l’habiter. Dans la frénésie de l’instant, nous devenons incapables d’attention et de maturation. Y a-t-il encore un sens à travailler, à penser, à rêver, quand tout le temps est compté ? Peut-on exister dans le temps sans le mesurer ? Et si finalement c’est dans le temps de l’univers qu’il fallait réinscrire le temps des hommes pour lui redonner des fins ?

 

L’enjeu de ce séminaire sera d’enquêter sur notre expérience paradoxale du temps. Nous prendrons pour cela du champ par rapport au présent en dialoguant avec les philosophes qui ont interrogé la réalité du temps. Nous nous arrêterons aussi sur les figurations contemporaines du temps, scientifiques, littéraires ou cinématographiques. Il faut se représenter ce séminaire comme un laboratoire collectif sur nos manières de vivre le temps et la possibilité de le vivre autrement.

Bibliographie indicative :

Platon, Timée, IVème siècle avant J. C.

Saint-Augustin, Confessions, L. XI, 401 après J. C.

Marx, Le Capital, Livre Premier, Tome 1, Chap. 10, « La journée de travail », 1867.

Bergson, Les données immédiates de la conscience, 1889.

Alexandre Koyré, Etudes d’histoire de la pensée philosophique, « Du monde de l’à peu près à l’univers de la précision », 1948.

Jean-Claude Beaune, Le balancier du monde : la matière, la machine et la mort –essai sur le temps des techniques, 2002.

Peter Galison, L’empire du temps : les horloges d’Einstein et les cartes de Poincaré, 2006.

Edward P. Thomson, Temps, discipline du travail et capitalisme industriel, 2004.

Hartmut Rosa, Accélération : une critique sociale du temps, 2010.

Marc Lachièze-Rey, Voyager dans le temps, la physique moderne et la temporalité, 2013.

Jérôme Baschet, Défaire la tyrannie du présent, 2017.

Modalités Évaluation :

Les étudiants auront à présenter un exposé oral qui alimentera nos discussions et à rédiger un essai final lors de la dernière séance. L’assiduité sera prise en compte dans l’évaluation.

Langue du cours : Français

Crédits ECTS : 2


Format des notes

Numérique sur 20

Littérale/grade réduit

Pour les étudiants du diplôme Diplôme d'ingénieur de l'Ecole polytechnique

Le rattrapage est autorisé
    L'UE est acquise si note finale transposée >= C
    • Crédits ECTS acquis : 2 ECTS
    Veuillez patienter