v1.16.1

PA - C9 - PHY594A : Lasers, optique quantique, plasmas

Domaine > Physique.

Descriptif

Responsables :
Serena Bastiani-Ceccotti  serena.bastiani@polytechnique.edu   T. 01 69 33 54 04
Laboratoire d’Utilisation des Lasers Intenses (LULI)
Marie-Claire Schanne-Klein marie-claire.schanne-klein@polytechnique.edu  T. 01 69 33 50 60
Laboratoire d'Optique et Biosciences (LOB)
 
 
L'option PHY594 regroupe les thèmes de recherche qui concernent l'interaction entre la matière sous toutes ses formes (condensée ou diluée, neutre ou chargée) et le champ électromagnétique, qu'il soit statique ou de rayonnement, depuis le domaine hertzien jusqu'aux rayons X. Ce domaine est fortement marqué par les lasers, qui ont révolutionné l'optique, mais aussi par l'utilisation du rayonnement synchrotron qui a donné une nouvelle jeunesse aux accélérateurs d'électrons, ou encore par le formidable espoir suscité par la recherche sur la fusion thermonucléaire contrôlée.

Les stages proposés portent sur la plupart des applications des lasers, à l'exception de celles qui sont totalement entrées dans le monde de la production industrielle et où le laser n'est plus qu'un outil presse-bouton (elles sont sorties du domaine de la recherche). Il s’agit donc de sujets très variés, mais dont les connexions mutuelles sont nombreuses. Les trois centres thématiques mentionnés dans l'intitulé de l'option se recouvrent en fait largement. Par exemple les plasmas sont souvent créés par des lasers et inversement les plasmas peuvent être sources d'émission laser.

La recherche en matière de lasers reste un domaine particulièrement actif : télécommunications optiques, traitement optique de l'information, refroidissement d'atomes par laser, accélération de particules par laser, développement de nouveaux lasers (par exemple à électrons libres, à rayons X, à impulsions très brèves ou de très fortes intensités), initiation de la fusion thermonucléaire par confinement inertiel, étude de la turbulence ou du chaos, réduction du bruit de photons grâce aux états comprimés (il s'agit ici d'optique quantique au sens strict), nouvelles techniques d’imagerie d’objets biologiques... L'option recouvre aussi la recherche en matière de plasmas sans lasers : initiation de la fusion par confinement magnétique (tokamaks), vent solaire, magnétosphère... Il est clair que ce genre de recherche couvre toute la gamme, de la physique très appliquée à la physique fondamentale.

Dans l'ensemble cette activité est un domaine bien représenté en France. De nombreuses possibilités de stages existent en région parisienne, en province ou à l'étranger.

THEMES

- Lasers (lasers à solides, lasers à rayons X, impulsions ultra-brèves)
- Optique non-linéaire (bistabilité optique, propagation de solitons, ...)
- Emetteurs, détecteurs, modulateurs, métrologie optique
- Télécoms optiques (fibres optiques, dispositifs opto-électroniques..), et optique intégrée
- Matériaux non-linéaires (puits quantiques, matériaux organiques, ...)
- Holographie (dynamique, conoscopique, ...)
- Traitement optique de l'information (calcul optique, reconnaissance de formes)
- Interface optique-biologie (pinces optiques, imagerie fonctionnelle de cellules et de tissus…)
- Spectroscopie non-linéaire (diagnostic à distance, lidar, spectroscopie active, ...)
- Physique atomique et moléculaire (refroidissement par laser, études de collisions réactives ou non, agrégats,…)
- Optique quantique (états comprimés, ...)
- Plasmas créés par laser
- Accélération de particules par laser
- Fusion thermonucléaire par confinement inertiel ou magnétique
- Interaction laser-matière
- Nouvelles sources de lumière, de particules

Langue du cours : Français

Credits ECTS : 20

Format des notes

Numérique sur 20

Pour les étudiants du diplôme Diplôme d'ingénieur de l'Ecole polytechnique

Veuillez patienter