v2.8.0 (4335)

HSS - Cours - HSS422 : Socio-histoire de la quantification.

Domaine > Humanité et sciences sociales.

Descriptif

Les chiffres sont partout. Dans les médias, dans les programmes des partis politiques, à l’école, à l’hôpital, dans les entreprises comme dans les services publics, dans (presque) toutes les sciences et, bien sûr, dans la majorité des enseignements à l’École Polytechnique : la quantification est omniprésente. Si la mise en nombre suppose une compétence technique (maîtrise mathématique, habilité à l’outil informatique…), elle ne s’y limite pas. Il convient de se saisir des chiffres non pas uniquement dans leur dimension technique, mais également dans leur dimension sociale, politique et historique. Aussi cet enseignement vise à développer une approche réflexive de la quantification. Celle-ci peut suivre classiquement deux voies : une voie interne qui s’inscrit dans l’histoire des mathématiques et des statistiques comme disciplines et une voie externe qui invite à considérer la production et l’usage des chiffres. C’est ce second aspect que nous souhaitons privilégier dans le cadre de ce cours.

 

La mise en nombre du monde économique et social possède une histoire, aussi récente que sinueuse : il n’est jamais anodin de choisir de quantifier. Cette histoire est faite de débats méthodologiques (comment quantifier ?) mais aussi et surtout politiques (pourquoi et quoi quantifier ?), ces deux dimensions étant intrinsèquement liées. Les choix techniques répondent toujours à des considérations politiques, souvent implicites, qu’il s’agit de mettre au jour. La quantification n’est jamais un processus purement technique, les nombres ne sont jamais de purs reflets de la réalité, même si on souhaite les faire tendre vers une certaine objectivité.

 

Cet enseignement entend donner les moyens de penser la mise en nombre des faits économiques et sociaux. Il propose des concepts théoriques, inspirés des travaux d’Alain Desrosières, pour analyser la quantification. Plusieurs objets quantitatifs seront ainsi balayés, avec l’idée de dévoiler leur processus de construction socio-historique.

 

Séances

 

Séance 1. Introduction aux sciences sociales de la quantification.

Séance 2. Éléments d’une théorie socio-économique de la quantification

Séance 3. Naissance des nombres, naissance de la statistique. Pourquoi et comment compter ?

Séance 4. Les sondages. Peut-on croire aux sondages ?

Séance 5. Le PIB. Que compte le PIB ?

Séance 6. Le chômage. Qu’est-ce qu’un chômeur ?

Séance 7. L’indice des prix. Comment compter les prix ?

Séance 8. Politique de la quantification. Sommes-nous entrés dans l’ère de la « gouvernance par les nombres » ?

 

Bibliographie indicative

 

Belorgey, Nicolas, « Les cadres de l’expertise publique », Genèses, 2011, no 85, p. 93‑114.

Coyle, Diane, GDP: a brief but affectionate history, Princeton University Press, 2014.

Desrosières, Alain, « L’Etat, le marché et les statistiques », Courrier des statistiques, 2000.

Desrosières, Alain, La politique des grands nombres. Histoire de la raison statistique, La Découverte, 1993.

Dufour, Quentin, « L’objectivation comptable de l’économie nationale : Enquête sur la fabrique du PIB et des comptes nationaux français », Thèse, PSL, 2019.

Henneguelle, Anaïs et Arthur Jatteau, Sociologie de la quantification, La Découverte, 2021.

Jany-Catrice, Florence, L’indice des prix à la consommation, La Découverte, 2019.

Jany-Catrice, Florence, « Conflicts in the calculation and use of the price index: the case of France », Cambridge Journal of Economics, 2017, p. 1‑23.

Martin, Olivier, L’empire des chiffres. Une sociologie de la quantification, Armand Colin, 2020.

Penissat, Étienne, « Publier des « chiffres officiels » ou les contraintes bureaucratiques et politiques qui façonnent l’expertise d’État », Gouvernement et action publique, 2012, no 4, p. 45‑66.

Salais, Robert, Nicolas Baverez et Bénédicte Reynaud, L’invention du chômage : histoire et transformations d’une catégorie en France des années 1890 aux années 1980, PUF, 1999.

Supiot, Alain, La gouvernance par les nombres. Cours au Collège de France (2012-2014), Fayard, 2015.

Topalov, Christian, Naissance du chômeur (1880-1910), Albin Michel, 1994.

Touchelay, Béatrice, « La fabuleuse histoire de l’indice des prix de détail en France », Entreprises et histoire, 2015, no 79, p. 135‑146.

Touchelay, Béatrice, « Un siècle d’indice des prix de détail français (1913‑ 2013) ou la métamorphose d’un pionnier de la politique du chiffre », Politiques et management public, 2014, Vol 31/4, p. 393‑403.

Vanoli, André, Une histoire de la comptabilité nationale, La Découverte, 2002.

Volle, Michel, Le Métier de statisticien, Economica, 1980.

 

Format des notes

Numérique sur 20

Littérale/grade réduit

Pour les étudiants du diplôme Echanges PEI

Le rattrapage est autorisé (Note de rattrapage conservée)
    L'UE est acquise si note finale transposée >= C
    • Crédits ECTS acquis : 2 ECTS

    Le coefficient de l'UE est : 7

    La note obtenue rentre dans le calcul de votre GPA.

    La note obtenue est classante.

    Pour les étudiants du diplôme Diplôme d'ingénieur de l'Ecole polytechnique

    Le rattrapage est autorisé (Note de rattrapage conservée)
      L'UE est acquise si note finale transposée >= C
      • Crédits ECTS acquis : 2 ECTS

      Le coefficient de l'UE est : 7

      La note obtenue rentre dans le calcul de votre GPA.

      La note obtenue est classante.

      Veuillez patienter
      SynapseS | UE HSS422 | Catalogue 2022-2023 | SynapseS
      v2.8.0 (4335)