v2.11.0 (5518)

Stage - PHY_52993_EP : Semi-conducteurs et composants

Domaine > Physique.

Descriptif

Responsable :
Henri-Jean DROUHIN
LSI, Ecole polytechnique ; tél. 01 69 33 40 17 / 06 07 11 55 52.
Mél : henri-jean.drouhin@polytechnique.edu
Autres enseignants :
Yvan BONNASSIEUX
LPICM, Ecole Polytechnique. Tél. 01 69 33 43 02.
Mél : yvan.bonnassieux@polytechnique.edu .
Jean-Eric WEGROWE
LSI, Ecole Polytechnique. Tél. 01 69 33 45 55
Mél : jean-eric.wegrowe@polytechnique.edu
Henri JAFFRES
CNRS,Thalès. Tél. 01 69 41 58 70
Mél : henri.jaffres@cnrs-thales.fr

 

PRESENTATION

Cette option regroupe des thèmes de recherche – qui peuvent être de nature très fondamentale ou finalisée - et de recherche-développement dans le domaine des "hautes technologies". Le stagiaire pourra, par exemple, être intégré dans une équipe de physiciens développant des concepts qui ouvrent de nouvelles pistes pour le traitement de l’information du futur ; il pourra aussi être intégré dans une équipe de R&D industrielle développant des composants ou des systèmes. Entre l'ingénieur et le chercheur, il existe une différence dans le positionnement vis-à-vis de la physique : pour le premier, celle-ci est un moyen plutôt qu'une fin. Mais, qu'elle soit utilisée pour ses applications ou qu'elle soit l'objet même de la recherche, il s'agit toujours bien de la même Physique : les équations de Maxwell ou les principes de la Mécanique Quantique s'écrivent sous la même forme et possèdent le même contenu dans un centre de recherche industriel ou dans un laboratoire de recherche fondamentale !

La spécificité du métier d'ingénieur de recherche ou de développement est souvent d'avoir à mener un projet, en cherchant le degré ultime de performance et d'efficacité. Il doit également savoir être pragmatique, car il travaille avec des contraintes pratiques - tout particulièrement délais et coûts - souvent serrées. Les projets industriels présentent en général un caractère pluridisciplinaire marqué, ce qui n'implique pas que chacun devienne spécialiste de tout, mais soit capable de dialoguer efficacement avec des spécialistes d'autres disciplines.

Le stage de recherche consiste en un stage en laboratoire, universitaire ou industriel. Des stages en entreprises - grandes entreprises ou startups - sont également proposés. La dimension internationale des hautes technologies amène naturellement à proposer de nombreux stages à l'étranger dans de prestigieux laboratoires. Dans tous les cas, le stagiaire participera, au sein d’une équipe, à un projet en cours. Les domaines concernés sont très variés : micro- et nano-électronique, optoélectronique, spintronique, électronique grande surface, matériaux en couches minces, nanomatériaux, matériaux magnétiques, instrumentation optique...

C'est une étape logique et incontournable pour celles et ceux qui poursuivront leur formation en "Electrical Engineering", domaine qui couvre un très large spectre dans les universités américaines.


STAGES EN FRANCE ET A L’ÉTRANGER

Ces stages sont ouverts aux élèves indépendamment de leur cursus à l'Ecole. Toutefois, pour certains stages des prérequis peuvent être demandés.

Une cohérence du cursus de 3ème est attendue. Ainsi les stages liés aux semi-conducteurs et à leurs applications ne sont ouverts qu'aux élèves ayant suivi le module d'enseignement "Physique des Composants Semi-conducteurs" (PHY567). Les stages dans le domaine de la spintronique (électronique de spin) sont ouverts aux élèves ayant suivi l’approfondissement correspondant (EA PHY581B). En effet, une préparation préalable spécialisée - lors de l'EA les élèves travaillent sur des articles de recherche souvent en liaison directe avec leur futur stage - et une durée de stage prolongée sont indispensables pour aboutir à des résultats de niveau international. Il est fréquent que les élèves ayant suivi ce parcours publient, à l'issue de leur stage, dans des revues internationales de premier plan. De façon générale, les stages dans un pays éloigné (USA, Canada, Japon, Corée, Australie) se prolongent jusqu'à fin août. Il est fortement recommandé d'entreprendre la définition de son stage le plus tôt possible, en concertation avec les enseignants. Ces stages peuvent jouer un rôle important dans la préparation des formations de 4ème année.


EXEMPLES DE THEMES PROPOSES

- Semi-conducteurs (propriétés électroniques et optiques, élaboration) ;
- Micro- et nano-électronique (conception, élaboration et caractérisation des composants...) ;
- Optoélectronique (lasers à puits quantiques, lasers à cascade quantique, composants III-V...) ;
- Spintronique (Spin injection and transfert, Spin Hall effect, topological matter, GMR, TMR, MRAMs, têtes de lectures ; voir par exemple :
http://spie.org/OPN/conferencedetails/spintronics) ;
- Electronique grande surface, électronique organique (écrans plats, énergie photovoltaïque) ;
- Plasmonique ;
- Détecteurs (infrarouge, rayons X...) et capteurs ;
- Couches minces pour les applications (composants électroniques, optiques...) ;
- Nanomatériaux (nanotubes de carbone, nanofils...) ;
- Physico-chimie des surfaces et interfaces ;
- Magnétisme et matériaux magnétiques ;
- Supraconductivité : matériaux et applications ;
- Métallurgie physique (dislocations, alliages...) ;
- Verres, polymères, cristaux liquides…
- Instrumentation optique (ellipsométrie...) ;
- Electronique médicale ;
- Electronique industrielle, télécommunications ;
- Technologies de la microélectronique, conception de circuits ;
- Traitement du signal, traitement d'images.

LABORATOIRES D'ACCUEIL

A l'Ecole polytechnique :
- Laboratoire des Solides Irradiés (LSI) ;
- Laboratoire de Physique des Interfaces et des Couches Minces (PICM) ;
- Laboratoire de Physique de la Matière Condensée (PMC).

En France (exemples de laboratoires ou d'entreprises d'accueil - les possibilités sont très nombreuses) :
- Centre de Nanosciences et Nanotechnologies, C2N (http://www.c2n.universite-paris-saclay.fr ) ;
- Laboratoire Pierre Aigrain (ENS - Paris) ;
- Laboratoire de Physique des Solides (Université Paris Sud) ;
- CEA (Saclay, Grenoble, Cadarache) ;
- ONERA (Palaiseau) ;
- Thales- R&T (Campus Polytechnique) ;
- Saint-Gobain Recherche (Aubervilliers) ;
- Sagem (Argenteuil, Massy) ;
- ST Microelectronics (Crolles).

A l’Étranger (exemples de laboratoires ou d’entreprises d'accueil - les possibilités sont très nombreuses) :
- Australian National University (Canberra, Australia).
- EPFL (Lausanne, CH);
- Paul Drude Institute, Berlin (Germany);
- Peter Grünberg Institute, Jülich (Germany);
- Universität Stuttgart (Germany);
- Universität Würzburg (Germany);
- Universität Regensburg (Germany);
- Politecnico di Milano (Italy);
- Politecnico di Torino (Italy);
- Universities of Kyoto and Tokyo (Japan);
- IOFFE institute, Saint Petersburg (Russia);
- University of Barcelona (Spain);
- University of Cambridge (UK);
- University at Buffalo (USA);
- University of California (Los Angeles, Riverside, San Diego, and Santa Barbara, USA);
- California State University (Northridge, CA, USA);
- Harvard University (USA);
- MIT (Cambridge, MA, USA);
- Northwestern University (Chicago, USA);
- Virginia Tech (Blacksburg, USA);
- Headway Technologies, Milpitas (CA, USA);
- LAM Research (Fremont, USA);

 

 

Format des notes

Numérique sur 20

Littérale/grade réduit

Pour les étudiants du diplôme M1 IES - Innovation, Entreprise et Société

Pour les étudiants du diplôme M1 EN - Énergie

L'UE est acquise si note finale transposée >= C
  • Crédits ECTS acquis : 20 ECTS

Pour les étudiants du diplôme M1 PHYS - Physique

L'UE est acquise si note finale transposée >= C
  • Crédits ECTS acquis : 20 ECTS

Pour les étudiants du diplôme Titre d’Ingénieur diplômé de l’École polytechnique

Le rattrapage est autorisé (Note de rattrapage conservée)
    L'UE est acquise si note finale transposée >= C
    • Crédits ECTS acquis : 20 ECTS

    La note obtenue rentre dans le calcul de votre GPA.

    Pour les étudiants du diplôme Programmes d'échange internationaux

    Le rattrapage est autorisé (Note de rattrapage conservée)
      L'UE est acquise si note finale transposée >= C
      • Crédits ECTS acquis : 20 ECTS

      La note obtenue rentre dans le calcul de votre GPA.

      Veuillez patienter