v1.16.1

Cours courts - BIO473B : Modal de Biologie - Biodiversité

Domaine > Biologie.

Descriptif

L’expérimentation est au centre des progrès de la biologie. Elle permet de mettre des hypothèses de travail à l’épreuve. Grâce à des cycles hypothèse-vérification-affine- ment, on aboutit à des modèles prédictifs, malgré la grande complexité des objets étudiés : les êtres vivants. L’enseignement proposé prépare le futur ingénieur à mieux apprécier le potentiel et les limites de l’expérimentation en biologie.

Ce module expérimental prolonge les cours de Biologie moléculaire et information génétique (BIO452 – P1) et Biologie cellulaire et développement (BIO451 – P2). Il sert également d’illustration aux cours de BIO431–Ecologie et Biodiversité et de Biologie et pathologie humaine (BIO432– P3).

MODAL Biodiversité : réseaux d’interactions écologiques :  P3
Ce Modal a pour objectif de caractériser les réseaux d’interactions entre plantes et pollinisateurs sur le campus de l’Ecole, afin de vérifier s’ils sont effectivement emboîtés et de comparer leur structure entre différents habitats naturels (par exemple prairie vs. milieu forestier).

Les interactions entre espèces jouent un rôle central dans la structure des communautés écologiques et le fonctionnement des écosystèmes naturels. Plusieurs études ont montré que la structure des réseaux d’interactions dépendait du type d’interactions : avec des interactions à bénéfices réciproques (mutualismes), les réseaux ont une structure plus emboîtée qu’avec des interactions dites antagonistes (par exemple relation de prédation). Cette structure emboîtée des réseaux mutualistes favorise leur stabilité. C’est notamment le cas pour les interactions plantes/pollinisateurs.

Objectifs :
Ce
Modal a pour objectif de caractériser les réseaux d’interactions entre plantes et pollinisateurs sur le campus de l’École, afin de vérifier s’ils sont effectivement emboîtés et de comparer leur structure entre différents habitats naturels (par exemple prairie vs. milieu forestier).

Il fait appel à des méthodes d’échantillon- nage standardisées, à l’identification de groupes taxonomiques, et à des analyses statistiques pour décrire la structure d’un réseau d’interactions.

Organisation :
Les
4 à 6 premières séances (en fonction de la météo) sont dédiées à l’élaboration d’un plan d’échantillonnage (choix des sites) et à la collecte de données à partir d’un proto- cole fondé sur la photographie, puis l’identification des insectes en ligne (spipoll.org).


Les séances suivantes sont consacrées à l’analyse des données : représentation graphique des réseaux, caractérisation de leur structure et tests statistiques pour comparer différents réseaux.

Aperçu :
Le
Modal permet de décrire un ou plu- sieurs réseaux d’interactions (cf. schéma ci-dessous) en termes de nombres d’espèces (ou groupes d’espèces) impliquées, nombre de connexions réalisées, structure des connexions (emboîtement, modularité…), etc.

Il sera possible de comparer les résultats obtenus à des données collectées avec le même protocole dans toute l’Île-de-France.


Numéro clausus : 06
Modalités d'évaluation :
Rapport écrit et soutenance orale
Langue du cours :
Français

nombre de blocs

10

effectif maximal

6

Diplôme(s) concerné(s)

Parcours de rattachement

Format des notes

Numérique sur 20

Pour les étudiants du diplôme Diplôme d'ingénieur de l'Ecole polytechnique

Veuillez patienter