v1.16.1

HSS - Séminaire - HSS413A : Histoire de l'art

Domaine > Humanité et sciences sociales.

Descriptif

L’art et le rêve

L’histoire du rêve et des rêveurs, dans l’acception large de la notion – l’activité nocturne, la qualité visionnaire, l’espérance… – est une histoire connue et souvent convoquée, certainement parce que le rêve et les rêveurs eux-mêmes,  font rêver. Mais, précisément, qu’en est-il de l’histoire de cette seconde notion : non pas rêver, mais faire rêver ? D’où vient que cette formule est désormais devenue magique à tel point que le lieu commun « cela fait rêver » compte parmi les plus usités pour évoquer le désir et la projection vers l’avenir ? Cela vient des arts et des artistes, et notamment du milieu du XIXe siècle : les milieux Saint-simoniens, fouriéristes, puis symbolistes ont joué en la matière un rôle méconnu et déterminant. Ce séminaire fera explorera récit historique des promoteurs et des producteurs de rêve. Il fera également l’inventaire des moyens qu’ils proposent pour parvenir à cette stimulation. Il fera encore et surtout l’analyse des différentes ambitions qui sous-tendent la prescription du rêve – individuel puis collectif – dans l’organisation sociale du monde. 

Parmi les thèmes, on abordera entre autres : 1/ les espaces architecturaux qui favorisent l’intimité, la concentration sur soi et partant, la rêverie au XVIIIe siècle ; 2/ le renouvellement des critères d’appréciation sur les arts, avec l’affaissement progressif de l’élévation spirituelle et morale qui laisse le champ libre à un nouvel idéal esthétique, dont la vision de Flaubert est exemplaire : « le  plus haut dans l'art, ce n'est ni de faire rire, ni de faire pleurer, ni de nous mettre en rut ou en fureur, mais d'agir à la façon de la nature, c'est-à-dire de faire rêver » ; 3/ l’ambition de faire rêver en termes politique et social, en vue du Progrès, (tandis que Papety signe son Rêve de bonheur, la « mission de l’art » est ainsi désignée selon Laverdant : « Faire rêver, c’est transporter dans l’espace et dans le temps, c’est entraîner au-delà du connu. ») ; 4/ le dérèglement volontaire des sens.

Le séminaire aura lieu par ailleurs une ou deux fois « hors les murs », pour la visite in situ d’une exposition en galerie et/ou en musée.

Modalités d’évaluation :

L'évaluation se fondera sur des exercices de notes de lecture à rédiger, d'exposés oraux, et sur l'assiduité.


Langue du cours : Français

Credits ECTS : 2

Format des notes

Numérique sur 20

Littérale/grade réduit

Pour les étudiants du diplôme Diplôme d'ingénieur de l'Ecole polytechnique

Veuillez patienter