v2.2.12 (2462)

Langues - LAN482dFLE : MA4 - Les animaux littéraires - C1C2 - LAN482dFLE01

Descriptif

Les animaux littéraires : imaginer l’instabilité

« Tout change, rien ne périt ; le souffle vital circule,

il va de ci de là et prend possession à son gré

des créatures les plus différentes. » (Ovide, les Métamorphoses, livre XV)

 

 

Dans toutes les cultures, les littératures les plus différentes (poésie et fiction) se chargent de rendre compte de la diversité du vivant, dans l’espace et le temps : les processus de métamorphoses permettent de rendre compte de cette complexité générique au fondement de nos points de vue, et de vie, sur le monde. Qu’elles soient observées ou imaginées, les métamorphoses du vivant donnent des modèles de création que reformulent à leurs façons l’art et la littérature, s’inspirant de la nature et des sciences expérimentales pour faire œuvre.

 

Le cours se veut avant tout un parcours littéraire autour de quelques figures de métamorphoses littéraires célèbres (oiseaux, insectes, araignées, loup-garous, etc.). Il traversera plusieurs formes d’écriture (poésie, récit mythologique, fictions), extraites de différentes cultures (de l’Antiquité à aujourd’hui) pour mettre au jour quelques-uns de ces croisements entre les discours (science, arts et littératures) et les règnes (minéral, végétal, animal).

 

L’étude des textes permettra aussi de revenir sur certaines notions qui font débat aujourd’hui (biodiversité, anthropocène, intelligence artificielle, transhumanisme…) en prenant également appui sur des documents d’archives sonores et des textes philosophiques contemporains.

 

 

Pour valider le cours, les participants seront invités à réfléchir sur deux modalités particulières de métamorphoses des textes : la traduction et l’illustration

 

 

Principaux textes littéraires étudiés :

 

Ovide, Les Métamorphoses, traduction Daniel Robert, Arles, Actes Sud, 2001.

Virgile, les Géorgiques : nouvelle traduction Frédéric Boyer, Le Souci de la terre, Paris, Gallimard, 2019.

Marie de France, Lais bretons, éd. Nathalie Koble et Mireille Séguy, Paris, Champion, rééd. 2018.

Jean de La Fontaine, Fables, éd. J. P. Collinet, Paris, Gallimard, 1974.

Charles Perrault, Contes, Paris, Le Livre de Poche, 2016.

Jeanne Marie Leprince de Beaumont, La Belle et la bête et autres contes, Paris, Magnard, 2016.

Lewis Caroll, Alice au pays des merveilles. De l’autre côté du miroir, traduction Jacques Papy, Paris, Gallimard, 2015.

Kafka, la Métamorphose, trad. de l'allemand par A. Vialatte, Paris, Gallimard, coll. « Le Livre de Poche », 1955, ou trad. par Didier Debord, La Métamorphose. Suivie de Karl Brand : La rétro-métamorphose de Gregor Samsa, Prague, Vitalis Verlag, 2016. 

Victor Hugo, Le Promontoire du songe, préface d’Annie Le Brun, Paris, Gallimard, 2012.

André Breton, Les Etats généraux, Paris, 1944 (Œuvre complète, Paris, Gallimard, t. 3).

Suzanne Doppelt, Le pré est vénéneux, Paris, P.O.L, 2007, Lazy Suzie, Paris, P.O.L, 2009 et Rien à cette magie, P.O.L, 2018.

 

Sylvie Ballestra-Puech, Métamorphoses d’Arachné : l’artiste en araignée dans la littérature occidentale, Genève, Droz, 2006 et E. Stead, S. Ballestra-Puech (éd.), Dans la toile d’Arachné. Contes d’amour, de folie et de mort, Jérôme Millon, collection "Nomina", 2019.

Philomèle. Figures du rossignol dans la tradition littéraire et artistique, V. Gély, J.-L. Haquette et A. Tomiche (dir), Paris, Classiques Garnier, 2010.

 

Bibliographie critique : orientation

 

Giorgio Agamben, L’Ouvert : de l’homme et de l’animal, trad Joël Gayraud, Paris, Payot et Rivages, 2002.

Jean-Christophe Bailly, Le Versant animal, Paris, Bayard, 2007, le Visible est le caché, Paris, Le Promeneur, 2009, Le Parti pris des animaux, Paris, Seuil, 2013.

Gilles Clément, Jardins de lettres (avec Claude Delias), Jane Otmezguine, 2004, Toujours la vie invente, collection, La Tour d'Aigues, Éditions de l'Aube, 2008, Dans la vallée. Biodiversité, art, paysage (entretiens avec Gilles A. Tiberghien), Paris, Bayard, 2009, Manifeste du Tiers-paysage, 2004 rééd. augmentée chez Sens & Tonka, 2014, Éloge des vagabondes. Herbes, arbres et fleurs à la conquête du monde, 2002, rééd. Robert Laffont, 2014.

Emanuele Coccia, La Vie Sensible, Paris, Payot et Rivages, 2010, traduction M. Rueff, La Vie des plantes. Une métaphysique du mélange, Paris, Payot et Rivages, 2016

Vinciane Despret, Habiter en oiseau, Arles, Actes Sud, 2019, et Que diraient les animaux, si… on leur posait les bonnes questions ?, Paris, La Découverte, 2012.

François Flahault, L’homme, une espèce déboussolée. Anthropologie générale à l’âge de l’écologie, Paris, Fayard, 2018.

Gilles Tiberghien, Nature, Art, Paysage, Arles, Actes Sud, 2001 et Land art travelling, 1996, édition revue et augmentée, Fage, 2018.

Pour les étudiants du diplôme Diplôme d'ingénieur de l'Ecole polytechnique

Veuillez patienter